Du Superbooth 2018 je retiens vraiment de très belles rencontres , dont celle avec Tom Whitwell éminemment sympathique et fan du Radio Music que j'ai fait pour le BugBrand System et les 2 heures de discussions sur 2 jours avec Joel Duval de Buchla (aucun adjectif ne me vient pour le moment à l'esprit pour exprimer le plaisir qu'a été cette connection surprise !).
Mais parmi les innombrables (le mot est faible) produits présentés*** j'ai retenu le OPz de Teenage Engineering (j'ouvre un autre sujet) et le Quadrantid Swarm d'Eowave (encore de très sympathiques personnes derrière ce projet).

Moi qui ne suis pas attiré par les "petites boites" ces 2 engins m'ont bluffé.
Mine de rien le Quadrantid Swarm d'Eowave sur lequel j'ai pu passer un petit moment est très puissant niveau possibilités et son.
C'est une machine qui invite à jouer dès la première prise en main. Sans avoir à chercher comment faire telle ou telle chose car très très intuitif, bourré de fonctions hyper utiles, et dont je n'ai fais qu'effleurer la surface en fait, au vue de ce que jouait dessus son créateur lorsque je suis repassé devant leur stand et qui sonnait encore totalement différemment de ce que moi je faisais dessus (alors que je trouvais que l'engin était déjà capable de bien des choses différentes lors de mon essai-fun).

Bref, si j'en parle ici, c'est que je trouve cette machine hyper versatile et je pense qu'on peut tout faire avec. Reverb intégrée, séquenceur. 8 formes d'ondes, filtre 2 pôles, MIDI et jen passe.
Bon vous l'aurez compris, je n'ai pas l'habitude de ce genre de format, néanmoins j'ai été agréablement surpris par les idées contenues dans cette "boite". Chapeau à son créateur et à Eowave.
Agréable surprise.
D'ailleurs je parle tout au long de boite, mais c'est un module Eurorack évidemment aussi, puisque sorti de sa boite il peut être monté dans le système.
Ouais.. Bluffé le batchas...



***lorsque je vois la taille du salon et la quantité de modules, ma décision de rester dans le 4U, à l'exception du BugBrand, m'apparait comme encore plus évidente. Rien qu'au niveai sequencing je serais dépassé et j'aurais énormément de mal à poser des limites. Il y a des séquenceurs mortels en ce moment sur le marché. Vraiment mortels !
D'ailleurs j'ai vu un set d'un jeune d'Erica (avec leur sequencer qui va bientôt sortir) et un autre d'un jeune de Bastl (avec son Knit Rider) qui m'ont littéralement époustoufflé.
Le mec de Bastl élève le jeu en live du modulaire au prochain niveau (je sais même pas coment on dit en français... pushes it to the next level). J'éditerais mon post dès je me souviens de son nom.