Synthé-modulaire
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Synthé-modulaire

Quelques lamas, sur la cordillère des ondes
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 [Interview] Olivier de Mutable Instruments

Aller en bas 
AuteurMessage
ikkini
Modérateur
ikkini

Messages : 2851
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 42
Localisation : Angers

[Interview] Olivier de Mutable Instruments Empty
MessageSujet: [Interview] Olivier de Mutable Instruments   [Interview] Olivier de Mutable Instruments EmptyMar 9 Avr - 3:56

Pour inaugurer le lancement du petit tumblr synthé modulaire, Olivier a accepté de répondre à quelques questions :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Alors qu’il vient d’annoncer la sortie de pas moins de 10 modules eurorack pour l’année 2013, dont 4 ont été dévoilés aujourd’hui, Olivier, la tête pensante de Mutable Instruments, trouve le temps de répondre à nos questions !

Olivier, peux-tu nous parler un peu de toi ? Quel est ton parcours avant de commencer Mutable ? Qu’est-ce qui t’a amené à vouloir créer tes propres instruments de musique ?

J’ai une formation en informatique et traitement de signal et ai été attiré très tôt (dès mes premiers programmes BASIC) par l’idée de faire faire des bruits à des machines. À partir du moment où j’ai appris à programmer, je ne me souviens pas d’un moment de ma vie où je ne travaillais pas dans un coin à un projet de logiciel de musique - le plus connu étant par exemple un DAW pour PalmOS que je distribuais en shareware en 2005; mais auparavant je programmais des lecteurs de modules pour jeux/démos, des petits utilitaires pour Csound, des éditeurs de synthés… Je travaille sous une forme ou une autre dans l’industrie informatique (fouille de données, système/compilation) depuis 2001, mais il n’y a pas grand chose à dire dessus si ce n’est que ça m’a donné envie de finalement suivre ma passion - et que ça m’a quand même aussi donné de bonnes habitudes pour programmer des choses solides.

Assez curieusement, j’ai “contourné” l’électronique pendant des années et ce n’est qu’en 2009, après avoir découvert les cartes Arduino, que j’ai décidé de m’y mettre. Je cherchais un projet qui me servirait de “fil directeur” dans mon apprentissage de l’électronique et j’ai décidé de me construire un synthé - en me disant que ça me permettrait d’aborder différents sujets (analogique, embarqué, conversion de signaux) et que le résultat serait gratifiant. Ce premier projet est progressivement devenu le Shruthi.


Des instruments en kit ou en Open Source, ces démarches sont parfois liées à une volonté “politique”, y a-t-il une démarche éthique chez Mutable ?

Il y a une volonté de “dire les choses comme elles sont” - de faire en sorte que tout ce que je raconte sur mes produits, leur fonctionalités… ne soit pas que de la communication mais soit aussi techniquement vérifiable.

J’ai par ailleurs souvent eu des petites frustrations avec le matériel musical que j’utilisais - la molette de la midiverb qui saute des crans, une plage de réglage d’une enveloppe trop courte sur l’ESQ-1, une forme d’onde qui manque sur un LFO… et j’ai toujours trouvé ça énervant surtout en me disant qu’une ou deux lignes de code résoudraient le problème. Je veux laisser la voie libre pour les utilisateurs de mes produits qui souhaiteraient faire ce genre de “corrections”. J’ai fait mes choix de conception, mais je comprends qu’on puisse les contester; et rendre mes machines modifiables “mutables” est un moyen de mettre tout le monde d’accord.

Évidemment, ça collait très bien avec les produits en kit - la transparence est inévitable. Mais je pense que ça peut bien marcher avec des produits assemblés également - avec comme je le disais des corrections/extensions possibles du firmware; ou pourquoi pas des “mods”. Sur les modules à venir je laisse par exemple accès à quelques pattes du processeur et à un port série - ça devrait permettre quelques extensions ou interfaces intéressantes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Tu annonces la sortie de 10 modules au format eurorack cette année, qu’est-ce qui t’a amené à vouloir développer pour ce format ? Est-ce un tournant pour Mutable ou une manière de compléter l’offre ?

Je me suis acheté un petit système Doepfer en février 2012, pas vraiment pour faire des sons avec, mais d’abord comme générateur de signaux pour tester mes circuits. Evidemment, il ne s’est pas cantonné très longtemps à cet usage ! J’ai commencé à réfléchir à l’idée de faire des modules l’été dernier - principalement parce que j’avais envie de travailler de façon diamétralement opposée à ce que j’avais fait jusqu’ici sur mes kits : viser la qualité/beauté et décider du prix à la fin (plutôt que de faire rentrer des fonctions dans un “budget” prix et nombre de pièces) ; et me concentrer à fond sur une seule fonction plutôt que de travailler de façon très étalée. Je pense que le module est un bon format pour exprimer mon côté “chercheur” - essayer de trouver des choses un peu inhabituelles et pointues qui ne pourraient pas s’exprimer dans un synthé desktop qui doit ratisser large…

C’est un tournant pour Mutable Instruments au sens où c’est le premier “gros” projet que j’entreprends - en terme de partenariat avec un industriel et des distributeurs, et de coûts.

Je ne sais pas comment s’équilibreront à l’avenir mon activité “modules” et mon activité “kits”, mais il est certain que les modules vont rester mon medium d’expression préféré pour mes idées les plus tordues.


Peux-tu, très brièvement, nous présenter ces 10 modules et pourquoi ils se démarquent dans l’offre pléthorique de modules eurorack ?

Braids (les tresses) est une source sonore numérique multi-synthèse contrôlée par CV. Ceux qui ont un Shruthi reconnaitront le principe, poussé ici à son extrême. Je l’appelle “Macro-oscillateur” - il se présente comme un seul oscillateur, mais certains algorithmes de synthèse qu’il propose font tourner en coulisses plusieurs oscillateurs, modulateurs, ou filtres. FM, distortion de phase, synthèse granulaire, synthèse à formants, wavetables, terrain d’ondes, émulation de formes d’onde analo classique avec morphing - on peut traverser un peu toute l’histoire de la synthèse dans ce module ! Ce module convient particulièrement à ceux qui aiment les patches multitimbraux / polyphonique, et qui ne veulent pas “dépenser” deux oscillos, un mixeur, un wavefolder, un filtre et que sais-je pour obtenir un timbre complexe. L’idée d’avoir une source sonore numérique générique (plutôt que des modules spécialisés qui ne sont que la même base hardware faisant tourner du code différent !) est nouvelle dans le monde de l’Eurorack.

Edges (les arêtes) est un quadruple oscillateur “logique” dans l’esprit des sources sonores des consoles Atari et autres Commodore 64. Les trois premiers canaux proposent une forme d’onde carré / PWM. Le quatrième canal propose une forme d’onde triangle avec crantage façon NES, ou des sources de bruit tonales à base de registres à décalage. Pour pimenter le tout, chaque canal dispose d’une entrée gate pour l’activer/désactiver (ce qui économise un quadruple VCA pour mettre le tout en forme) ; une fonction synchro entre les canaux 1 et 2 permettant d’obtenir des sweeps/drones très denses ; et enfin deux ring-modulateurs en XOR sont présents entre les canaux 1 et 2, et 1 et 3. Un mixer est intégré, et l’entrée V/Oct est normalisée sur tous les canaux (pour en faire une boîte à accords). Là encore, je ne connais pas de module qui couvre le territoire chiptune/drone numérique aussi largement.

Grids (les grilles) est un générateur de patterns rythmiques 3 pistes reprenant et étendant le séquenceur de la section rythmique d’Anushri. Le séquenceur est génératif, utilisant des modèles mathématiques ayant “digéré” un corpus de rythmes. On le contrôle avec d’une part deux coordonnées, qui définissent le genre (un peu comme si on avait fait une carte de tous les rythmes de façon à ce que les rythmes qui se ressemblent soient côte à côte) ; avec trois réglages de “densité”, qui permettent de progressivement remplir le pattern avec des notes ; et avec un réglage de dosage d’aléa qui donne au générateur une possibilité plus ou moins grande d’ajouter des variations ou ornements au pattern en cours. Je ne connais pas d’équivalent à ce module, qui permet de faire “vivre” rapidement des rythmes en rajoutant/effaçant des notes d’un tour de potard (comme le feraient certains séquenceurs euclidiens), mais qui préserve une charpente rythmique “structurée” idéale pour l’électro/IDM.

Ripples (les vaguelettes) est un filtre analogique 4-pole rond et liquide + VCA bonus dans un mini format 8 HP. Il s’agit d’une adaptation de certains des modes du filtre “4-Pole Mission” du Shruthi-1. 4 sorties sont disponibles : passe-bas 12dB/oct, passe-bande 12dB/oct, passe-bas 24dB/oct et passe-bas 24dB/oct + VCA. La résonance est contrôlable par CV également. Ce module convient particulièrement à ceux qui recherchent un son 24dB très classique façon Roland SH / Jupiter ; et/ou à ceux qui veulent une “fin de chaîne” de synthèse soustractive dans une configuration limitée en place. Je suis conscient qu’il n’y a rien de révolutionnaire là-dedans, mais c’est “mon” filtre, exactement comme je l’aime.

Parmi les modules qu’il me reste à sortir : Yarns, une interface MIDI 4 canaux avec les fonctions d’arpeggiation ou séquenceur pas à pas qu’on trouve sur le MIDIpal; Tides, un VC-AD / VC-LFO / VC-DO très spécial avec une section waveshaping poussée; Frames, un mixeur audio/CV assez fou; Peaks qui manipule des triggers pour en faire des envelopes, LFOs… ou des sons percussifs; et quelques modules de “plomberie”. Le but est de pouvoir jouer sur un système complet Mutable Instruments d’ici à la fin de l’année.


Lorsque tu développes un nouvel instrument, te sens-tu plus artiste ou technicien ? Pourquoi ?

Les deux, c’est ce qui m’intéresse autant dans ce travail ! Mais l’artiste qu’on est quand on fait un module est très différent de l’artiste qu’on peut être quand on compose. Il faut essayer de se distancier par rapport à l’instrument, essayer d’imaginer qu’il va être utilisé par des musiciens qui pensent différement. C’est plutôt difficile ! Je vois ça pour moi comme un processus de “généralisation”. Je me pose des questions comme : “est-ce qu’il existe un cadre mathématique qui couvre bien la plage des sons que j’aime, et est-ce que je peux l’étendre dans telle ou telle dimension pour que ça sorte des nouveaux sons auxquels je n’aurais peut être pas pensé mais qui seront intéressants pour d’autres”. C’est un travail de “méta-musique”.


Quelles sont les personnes qui t’inspirent, qu’ils soient artistes, inventeurs, ou même astronautes ou sportifs ?

Jean Claude Risset, Dan Ellis, Keith Barr, Steven Soderbergh, Dave Smith, Vishal Bhardwaj, David Cockerell, Thomas Pynchon, Penn & Teller, Bret Victor, Paul Auster, Sabyasachi Mukherjee. Et les alpinistes dans “Le Sommet des dieux”.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ikkini.net
MechaSeb
Admin


Messages : 4090
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 36

[Interview] Olivier de Mutable Instruments Empty
MessageSujet: Re: [Interview] Olivier de Mutable Instruments   [Interview] Olivier de Mutable Instruments EmptyMer 10 Avr - 10:32

Cool l'interview d'Olivier ! A la tienne

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
ikkini
Modérateur
ikkini

Messages : 2851
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 42
Localisation : Angers

[Interview] Olivier de Mutable Instruments Empty
MessageSujet: Re: [Interview] Olivier de Mutable Instruments   [Interview] Olivier de Mutable Instruments EmptyMer 10 Avr - 18:48

Merci !!!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ikkini.net
440hz
Lama-teur
440hz

Messages : 224
Date d'inscription : 29/07/2012
Localisation : Liège

[Interview] Olivier de Mutable Instruments Empty
MessageSujet: Re: [Interview] Olivier de Mutable Instruments   [Interview] Olivier de Mutable Instruments EmptyJeu 11 Avr - 8:46

ikkini a écrit:
Merci !!!

Merci pour l'interview...

Sacré personnage qui n'aura pas fini de faire parler de lui dans le monde des modulaires, j'en suis sûr....
Revenir en haut Aller en bas
dric06
Petit lama
dric06

Messages : 79
Date d'inscription : 15/05/2014
Age : 45
Localisation : grasse

[Interview] Olivier de Mutable Instruments Empty
MessageSujet: Re: [Interview] Olivier de Mutable Instruments   [Interview] Olivier de Mutable Instruments EmptyMer 8 Juil - 22:12

il a l'air vraiment sympa olivier (je dit pas ça pour qu'il me file un module, mais si il veut m' en filé un..  Rolling Eyes  je compte m' acheté un braids justement Smile ) et ses modules ont l'air terrible!!

merci pour l'interview
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[Interview] Olivier de Mutable Instruments Empty
MessageSujet: Re: [Interview] Olivier de Mutable Instruments   [Interview] Olivier de Mutable Instruments Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Interview] Olivier de Mutable Instruments
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Synthé-modulaire :: Théories et Ressources :: Documents multimédias-
Sauter vers: