Synthé-modulaire
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Synthé-modulaire

Quelques lamas, sur la cordillère des ondes
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 [interview] Davide Mancini - soundmachines

Aller en bas 
AuteurMessage
ikkini
Modérateur
ikkini

Messages : 2851
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 42
Localisation : Angers

[interview] Davide Mancini - soundmachines Empty
MessageSujet: [interview] Davide Mancini - soundmachines   [interview] Davide Mancini - soundmachines EmptyMer 26 Mar - 8:40

soundmachines est un nouveau venu sur la scène Eurorack, mais en un an ils ont présenté tellement de modules enthousiasmants qu’il était temps de faire un point avec Davide Mancini à la tête du projet.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Salut Davide, peux-tu nous parler de la genèse de soundmachines et de son lien avec SPES ?

Merci de me laisser l’opportunité de raconter notre histoire et nos aspirations.
J’ai commencé à jouer sur des synthés modulaires en 2009 et pendant mon temps de loisir, je me suis amusé à interfacer une carte Arduino avec une chip Babblebot et j’en ai fait un module.
J’ai fait une petite vidéo que j’ai mise sur YouTube et soudain différentes personnes m’ont contacté pour savoir si ce module serait commercialisé.
J’avais ces demandes dans un coin de ma tête pendant quelques années. Pendant ce temps, je suis devenu de plus en plus impliqué dans le monde du modulaire, comme beaucoup d’entre nous j’ai passé des nuits à surfer sur Matrixsynth, Muff Wiggler ou d’autres sites de perdition.
En 2012 je me suis interrogé sur le fait de pénétrer le marché par le biais de ma société SPES.
Je suis chef de l’innovation à SPES, une société de 80 personnes de recherche et développement dans le centre de l’Italie. Nous travaillons dans de nombreux domaines comme la domotique, l’équipement de fitness, l’automatisation industrielle, les systèmes portables, les détecteurs… dans toute l’Europe.
J’ai pris pas mal de temps à monter un dossier financier qui a convaincu le co-fondateur de la société de se lancer dans l’aventure. Pour SPES, qui fonctionne d’avantage comme un fabricant de pièces détachées, c’était un bouleversement : un produit pensé et fabriqué intégralement par nos soins, un lien direct avec l’utilisateur final, un site d’e-commerce, etc.
De fait, tous les éléments nécessaires étaient déjà là : achat, administration, logistique et design, mais durant les derniers mois il a fallu réorganiser les choses. C’était vraiment excitant !
C’est ainsi qu’est né soundmachines, division de SPES, et nous avons commencé les opérations fin juillet 2013. Nous sommes tous jeunes !!!

Pourquoi avoir choisi l’Eurorack ? Qu’est-ce qui te plaît dans ce format ?

Et bien… Tout d’abord je suis un vrai geek. De plus, je suis ingénieur en électronique et ma société fabrique des trucs de nerds. Et enfin, les modules évitent quelques complexités que l’on rencontre avec d’autres produits.
J’aime le côté ouvert du modulaire, le concept de configuration personnalisée à l’extrême et aussi le fait de pouvoir créer par hasard en se trompant par exemple d’entrée ou de sortie en patchant. J’aime aussi l’aspect esthétique et hétérogène du modulaire : un patchwork de modules de différents constructeurs sans cohérence graphique, cette profusion est très créative (du moins pour moi). Et je dois le dire, il y a une communauté de fous vraiment géniale !
D’un point de vue commercial, je suis convaincu que l’Eurorack va exploser dans les 5 ans à venir et devenir un outil bien plus connu de création musicale.
Quand le marché va se développer et les volumes de vente augmenter nous voulons être prêts. SPES connait déjà les méthodes de production de centaines de milliers de pièces par an, donc il nous sera aisé de réagir en cas d’augmentation du marché. Nous savons également comment certifier un produit en Europe et aux USA. Nous avons également un laboratoire CEM que nous pourrons sûrement utiliser pour les modules dans 3 ou 4 ans.
De plus, cette année nous allons présenter des instruments autonomes… Mais ce sera dévoilé en fin d’année !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


J’ai découvert soundmachines il y a quelques temps avec le RC1, qui était, je crois, votre premier projet. Peux-tu en dire quelques mots ?


Notre premier module était le RB1 Robotto, la bouche synthétique contrôlable en tension… Le RC1 Radiostar est un module révolutionnaire qui rend possible l’utilisation d’une tablette pour contrôler le modulaire sans ordinateur entre les deux. La connexion bluetooth est assez rapide pour modifier des paramètres à la volée et générer des CV, mais le plus difficile a été d’intégrer dans le module un puissant moteur de séquence, capable de gérer 24 pistes (16 CV et 8 Gates) dans différents modes (step sequencer, piano roll…). Le développement du RC1 et des applications liées (iOS et Arduino) ont pris presque un an et beaucoup de personnes ont été impliquées. Il devrait enfin être disponible en avril ou mai. Je pense que ce sera un grand soulagement pour tous ceux qui doivent utiliser un ordinateur, mais n’en ont pas vraiment envie !
Un point important est que nous allons ouvrir le protocole aux développeurs qui veulent intégrer le RC1 dans leurs applications, que ce soit sur iOS ou Android.
Ce module pourra facilement être mis à jour à l’aide d’une simple carte SD, donc les fonctions vont continuer de se développer.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Vous semblez vous concentrer sur les modules de contrôle (RC1, LS1, LP1, BL1, DC1, DMX module), tu penses qu’il y avait un manque dans l’offre ?


C’est à la fois lié à un aspect pratique et commercial… J’ai pris en compte plusieurs paramètres pour ces modules. Tout d’abord, je voulais absolument développer des choses nouvelles. Je ne me suis pas penché sur des modules classiques. De plus, j’ai utilisé ce que nous connaissions bien : les technologies numériques, les interfaces tactiles, la connectivité… Ce sont des compétences maîtrisées par notre société dans lesquelles nous nous sommes beaucoup investis. Il y a déjà beaucoup de développeurs qui distribuent de magnifiques oscillateurs, filtres ou éléments de base de la synthèse. J’aurais dû investir énormément de temps juste pour faire aussi bien qu’eux ! Et encore plus pour essayer de faire quelque chose de nouveau ! Tous ces éléments sont indispensables, mais nous avons fait le choix de laisser cette partie aux autres car le modulaire le permet.
Les outils de performance, les interfaces sont finalement assez peu développées en Eurorack. Jusqu’ici les développeurs se sont principalement concentrés sur les sources sonores, les modulations et les séquenceurs.
Nous avons ainsi sorti nos “surfaces” (LS1 et LP1) qui commencent à apparaître sur de nombreux systèmes à travers le monde et qui obtiennent un accueil enthousiaste et de très bonnes critiques ! Ce sera l’une de nos spécialisation et d’autres “surfaces” sont prévues pour cette année !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vous avez annoncé beaucoup de nouveaux modules pour 2014, peux-tu les présenter ?

UL1 uloop est un tout petit (4hp) sampleur, simple, lofi et amusant. Il est basé sur une technologie simple qui a quelques défauts et instabilités qui lui donnent son charme.
SY1 synesthésie est une interface CV vers DMX. Si vous avez rêvé de pouvoir modifier les éclairages sur scène à l’aide de votre modulaire, c’est l’outil pour vous.
BL1 braininterface. On va en entendre parler ! Interfacez vos ondes cérébrales avec votre modulaire ! Nous en sommes au stade de prototype, nous montrerons les premiers résultats dans quelques semaines. Il y aura aussi une version desktop.
DC1drumcomputer, un puissant sep sequencer pour drums et triggers. Il y a des mémoires pour enregistrer vos patterns et 4 entrées CV pour modifier tous les paramètres en temps réel !
EF1… Le module mystère ! Ça va être un module génial… Un outil très dense et complexe qui sera très important pour nous.

Avez-vous d’autres modules prévus pour cette année ?

Nous avons beaucoup de choses sur le feu. Et je ne parle pas que de modules !
En ce qui concerne les modules, il devrait y avoir deux nouvelles interfaces de contrôle tactiles, plus complexes que les deux actuelles, quelques modules de drum à petit prix, des modules de chords et quelques utilitaires… 2014 sera l’année de développement d’un produit phare. Quelque chose qui en est à la phase des spécifications. L’idée est de le présenter au MusikMesse 2015 !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Si je ne me trompe pas, vous êtes les seuls développeurs d’Eurorack en Italie. Vous sentez-vous isolés ou avez-vous des liens avec d’autres designers ?

Ce n’est pas tout à fait vrai… En fait nos amis de MadRoosterLab ont une petite ligne de modules qui sonnent très bien. Il y a aussi FonoElettra qui est sur le marché du 5U… Et je sais que d’autres vont nous rejoindre.
L’Eurorack est en plein essor ! Mais je profite de cette phase d’isolation… Il est intéressant, jusqu’à un certain point, d’analyser, réfléchir et sentir les choses seul, sans préjugés ni convictions établies. En fait, je profite de cette période où tout est encore libre et sauvage !
Je travaille avec des personnes très compétentes et ils apportent tous au produit final. Et puis c’est très excitant pour une société comme SPES qui a l’habitude de travailler dans l’ombre de se retrouver face aux consommateurs, aux médias numériques et à tous ces réseaux sociaux !

As-tu besoin de retours d’artistes ou travailles-tu seul ?

J’ai commencé en ne suivant que mes propres envies et en me renseignant (en passant vraiment trop de temps sur Muff Wiggler ou YouTube) sur ce qui manquait. C’est seulement par la suite que nous avons commencé à travailler avec des musiciens. Dans quelques semaines nous dévoilerons notre premier partenaire, quelqu’un de très connu et respecté. Je ne dirais qu’une chose, il vient de Detroit.
En Italie, le marché du modulaire est très restreint, mais nous avons l’occasion de rencontrer du monde à des meetings autour des synthétiseurs qui se déroulent un peu partout sur la péninsule. C’est un bon moment pour faire des rencontres, expliquer les choses, rire et boire !
Mais en mai nous allons participer à deux gros événements en Italie et je vais me renseigner sur les événements similaires dans toute l’Europe, car c’est un excellent moyen de rencontrer les utilisateurs.

Quand on voit l’attention portée à des sociétés comme Make Noise ou Intellijel, penses-tu qu’il reste de la place pour de nouveaux venus ?

Oui, le marché va encore grandir et les utilisateurs vont en vouloir toujours plus. J’ai quelques idées sur les mutations de ce marché dans les 5/6 ans et beaucoup de choses vont changer.
J’ai des objectifs très élevés pour soundmachines. Je voudrais que la marque fasse partie des grands noms du modulaire et je pense qu’on peut y parvenir. Nous avons des objectifs très ambitieux pour les 12 prochains mois et nous visons la plus haute marche du podium ! Bien entendu, j’ai le plus grand respect pour les fabricants qui posent les standards et qui ont créé les modules les plus intéressants jusqu’ici. Ils sont extrêmement créatifs, professionnels, créent des produits cohérents et de qualité et il sera difficile d’être en compétition avec eux, mais nous serons là !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Sans parler des vôtres, quels sont tes modules préférés ?


J’ai une très grande admirations (et tous les développeurs devraient l’avoir !) pour Dieter Doepfer. Et ce respect se propage sur ses modules. Ils sont très largement sous estimés alors qu’ils peuvent constituer un système complet à un prix très abordable. Nous devons tous nous incliner devant Doepfer car c’est le père de ce marché.
Je suis également tombé à genoux devant le travail de ce démon jaune du Texas, et mon Metasonix R53 apporte une putain de patate (c’est du jargon technique) à mon mix aussi souvent que possible.
J’aime aussi le DIY, je m’amuse à souder depuis que j’ai 11 ans. Mon prof de techno était un ingénieur en électronique et je suis tombé amoureux des transistors, des radios et des PCBs faits maison.
Je sais que j’oublie quelqu’un mais je voudrais saluer Benoît Bender, un mec génial qui se cache derrière Razmasynth et ses créations délirantes ainsi que Tom Whitwell de Music Thing Modular. J’étais vraiment excité quand il est revenu après avoir fermé son blog il y a quelques années, et il est revenu avec l’un des plus beaux, simples, élégants et amusants module : la Turing Machine. C’est complètement fou tout ce que quelques ICs permettent de musical, complexe et fonctionnel. Vraiment génial !
Je suis vraiment heureux avec mon petit modulaire (ce qui devient un problème car j’ai besoin de tester de gros modules qui demandent beaucoup de destinations de modulation) essentiellement composé de Doepfer et MFB.

Merci beaucoup !

Merci de m’avoir laissé l’opportunité de m’exprimer et continuez à patcher !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ikkini.net
eole
Lama-mia !
eole

Messages : 694
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 42

[interview] Davide Mancini - soundmachines Empty
MessageSujet: Re: [interview] Davide Mancini - soundmachines   [interview] Davide Mancini - soundmachines EmptyMer 26 Mar - 10:36

super !
très enthousiasmé (et enthousiasmant ! ) Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://elytres.net
mercutio
Maître Zen
mercutio

Messages : 2748
Date d'inscription : 08/11/2010
Age : 42

[interview] Davide Mancini - soundmachines Empty
MessageSujet: Re: [interview] Davide Mancini - soundmachines   [interview] Davide Mancini - soundmachines EmptyMer 26 Mar - 10:40

Énorme cette interview !


Complètement fan de mon LP1 je suis très curieux de voir ce qu'ils vont nous sortir comme prochaine interface ! Ainsi que les autres modules (drums)
Revenir en haut Aller en bas
eole
Lama-mia !
eole

Messages : 694
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 42

[interview] Davide Mancini - soundmachines Empty
MessageSujet: Re: [interview] Davide Mancini - soundmachines   [interview] Davide Mancini - soundmachines EmptyMer 26 Mar - 10:52

(je relis mon post et me dis qu'enthousiasmé, ça se dit pas trop, non , on dit enthousiaste plutôt  study  Palm  )
Revenir en haut Aller en bas
http://elytres.net
Homo Sono in Vivo
Lama-teur


Messages : 251
Date d'inscription : 07/12/2013

[interview] Davide Mancini - soundmachines Empty
MessageSujet: Re: [interview] Davide Mancini - soundmachines   [interview] Davide Mancini - soundmachines EmptyMar 1 Avr - 3:27

J'adore, vraiment bien cool   we\'re not worthy   Le génie, l'élégance et l'arrogance italienne  Wink 
Plein de nouvelles nouveautés parfaites pour nos system………et nos finances
SY1 pour guider le DMX je dois dire qu'il va direct chez moi celui ci Lama 2 
Revenir en haut Aller en bas
piticha
Petit lama


Messages : 25
Date d'inscription : 08/04/2013
Age : 34
Localisation : Paris 20

[interview] Davide Mancini - soundmachines Empty
MessageSujet: Re: [interview] Davide Mancini - soundmachines   [interview] Davide Mancini - soundmachines EmptyMar 1 Avr - 4:24

Superbe interview, ca donne envie de voir ce qu'ils vont nous proposer par la suite.
le brain interface a l'air tellement cool comme interface j'avais vu un preview sur leur site  Yum
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[interview] Davide Mancini - soundmachines Empty
MessageSujet: Re: [interview] Davide Mancini - soundmachines   [interview] Davide Mancini - soundmachines Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[interview] Davide Mancini - soundmachines
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Synthé-modulaire :: Théories et Ressources :: Documents multimédias-
Sauter vers: